L’île Maurice, la fameuse !

Cette destination exotique, et totalement imprévue dans notre itinéraire, renferme aujourd’hui certains des plus beaux souvenirs de notre périple.

P1010787
Dans l’optique de fuir la capitale malgache épuisante pour faire notre visa indien, nous avons rêvé à ces destinations paradisiaques que nous ne connaissions finalement que très peu.

Pour quelques euro de plus, nous nous sommes envolés vers l’île Maurice afin de recharger les batteries avant de rejoindre l’Inde.

Arrivés sur ce bout de terre lilliputien, nous ne savions pas du tout à quoi nous attendre. Nous imaginions bien sûr cette industrie du « Resort de luxe », des « chirurgies esthétiques » et des « Honey Moon”.

Quelques jours en couchsurfing au programme pour régler notre paperasse et Hop ! nous serions prêts pour notre prochaine destination afin de continuer notre quête musicale.

L’immigration n’a pas vraiment rigolé en nous voyant débarquer sur leur territoire, sans hôtel, sans ticket de retour et surtout sans preuve de possession d’argent.

“Mademoiselle, vous êtes étudiante, vous ne gagner donc pas d’argent, qu’est ce qui me prouve que… et blablabla »

Nous avons finalement réussi à la convaincre de nos intentions pour, non sans un petit stress, réussir à passer les frontières sans obligation d’achat de billet de sortie. En effet, il est normalement obligatoire d’acheter un aller-retour.

Nous sommes alors arrivés chez Johan, cet espagnol venu de Chine pour s’installer à Maurice qui a accepté de nous héberger. Une rencontre totalement délirante qui nous a fait rester plus de quatre fois le temps initialement prévu.

C’est pour dire, … nous sommes devenu amis.

En 19 jours nous avons :

– fait le tour de l’île passant des plantations de thé et cannes à sucre aux plages magnifiques pour finir face à des paysages époustouflants propre à l’océan indien

P1010866
– fait du camping sauvage en buvant du rhum, typique de la région

P1010753
– acheté le petit prince en créole
– rencontré une partie des gays les plus sympas de l’île
– bu la « ti la bière »
– mangé du croco grillé, hmmm

P1010837
– peint un mur en rouge

P1010912
– inondé l’appartement de notre hôte par 5 cm d’eau, facile !
– rencontré des hamster plutôt fun

-reçu une jolie villa à prêter! Tout grand Merci à Marie Lourde et sa soeur !

P1010780
– eu « Sa métisse la”, la chanson du groupe Zulu, en tête chaque jour.

D’ailleurs là voici, cette chanson qui nous à fait voyager et qui représente bien le métissage extraordinaire qu’on retrouve sur l’île. Cette cohabitation pacifiste de toutes les religions du monde aux accents créoles nous a conquise…

En plus de ce coup de coeur mauricien, il serait dommage de ne pas glisser un mot sur le séga indissociable au pays. Partout sur l’île, vous pourrez entendre ces rythmes dansant, voir les fesses des uns, des autres se balancer frénétiquement.

Le séga c’est un style musical typique des îles créoles de l’océan indien. Il trouve ses origines chez les esclaves africains amenés sur les territoires colonisés, qui emmenèrent avec eux les instruments et rythmes de leur pays. Petit à petit, viennent s’ajouter les airs festifs des colons français du XIXème pour donner lieu au séga qu’on connait aujourd’hui. Autant que les populations mauriciennes, la musique y est métissée avec des touches exotiques qui prennent différents visages, tantôt celui du reggae, tantôt celui du rap et du hip-hop.

Un grand nom de musicien à Maurice est Kaya. Connu pour sa musique, un mélange de séga et reggae, qu’on a fini par appeler seggea.  Kaya a malheureusement fini ses jours en prison, devenant ainsi l’icône du reggae mauricien.

Ensuite, un morceau de séga qui fera vibrer vos tympans d’une manière familière est “d’ambalaba” de Maxime le Forestier reprise de Claudio Veeraragoo

Par ailleurs, nous voulions vous parler de ce groupe “Patyatann” qui devait normalement faire partie de l’aventure The World Music Tour ce qui n’a malheureusement pas été réalisable; rien ne nous empêche de vous en parler, voici d’ailleurs une de leurs vidéos (dont nous ne sommes pas les auteurs) qui vous permettra de découvrir le groupe :

Enfin, parmis nos rencontres, Yasin journaliste et bloggeur tranchant, personnage exubérant et attachant, nous a offert une, que dis-je, deux places dans la presse locale. Merci !

Pour continuer sur notre lancée comment ne pas remercier Johan pour son accueil, sans qui notre voyage n’aurai pas été autant mémorable !

2 réflexions sur “L’île Maurice, la fameuse !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Gravatar
Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s