La barbichette de Lafayette

Nous avons rencontré Jon Stone, artiste et amis, à Lafayette, ville connue pour sa musique Cajun et Zydeco que vous pouvez découvrir dans l’un de nos précédent article.

Lorsque, le jour de notre arrivée dans la ville, nous posons nos sacs à dos pour manger des nachos au fromage, un barbu nous aborde. Faut dire que des backpackers en visite à Lafayette c’est pas ce qu il y a de plus commode.

Le courant passe directement entre nous. Nous nous donnons alors rendez-vous pour une bière. Plus tard, après l’un de ses concerts, il nous proposera une virée en kayak sur le Lake Martin. Ce lac, correspond à l’image traditionnelle que l’on peut se faire de la Louisiane, des cyprès centenaires, des alligators ainsi qu’une large variété d’oiseaux.

IMG_5778

10649586_284519121751920_8679351930206536192_n

Enfin, il nous prêtera sa maison au bord du bayou le temps d’un week-end…

Nous voulions vraiment capter et mémoriser la musique de Jon afin de pouvoir la partager avec vous. D’abord car nous apprécions ce qu’il fait mais aussi car il fait partie des personnes qui ont occupé une place importante dans notre aventure. Chaque rencontre avec les musiciens est différente. On est parfois de passage dans la vie des uns, d’autres deviennent des amis qu’on se promet de revoir un jour.

Les Etats-Unis comme on les aime résonnent sacrément bien dans ses notes. Un vieux banjo au cou de mandoline datant des années 20′, un porche aux rocking chairs grinçants, une barbe et l’bayou ça fait toute une histoire. L’inspiration de Jon trouve sa source dans un « Old American Style » (Blue Grass, Mississippi Delta Blues, Country Music) et prend parfois des airs du Kentucky.

Originaire du Kentucky, un papa musicien, avec une préférence pour la musique acoustique, Jon s’inspire de la vie de tous les jours lorsqu’il compose ses chansons.

 images

Membre du groupe The Vagabond Swing, il a longtemps voyagé à travers les Etats-Unis. Un vrai « band » qui parcoure les routes dans un van et joue dans les villes et campagnes. Le groupe mixe le swing d’Amérique à la musique des Balkans.

Après quelques années à tourner à travers le pays, il sent l’envie de se poser : une petite maison, pour une vie tranquille avec sa femme.

Aujourd’hui, Jon est charpentier et continue de jouer pour son plaisir. Il écrit cette chanson Muddy River qui raconte l’histoire des lieux, d’un quotidien.

La rivière qui coule au fond du jardin, une vie agréable faite de pêche, du travail de la terre dans un « Southern Rythm of Music ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Gravatar
Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s