The World Music Tour – Bruxelles : Tram 33

Sur la place Agora au cœur de Bruxelles, Olivier nous propose ses arrangements sous le nom de Tram 33. Un soir de flânerie, des aires de blues nous attirent hors du café Nostre-Dame. Des dizaines de personnes sont déjà conquises. Tous ensembles ils font vibrer leurs oreilles aux sons des reprises et compositions du musicien.

Olivier, c’est un artiste qui joue dans les rues depuis 6 ans. Passionné de contact il tisse des liens avec son public et les habitants de ces quartiers touristiques qu’on oublie parfois. S’arrêtent ici des hommes d’affaires, des sans-abris, vieillards et damoiselles… une jeune, la cigarette au bec lui lance « ça déchire grave! ». Timide, une enfant s’approche. Elle aussi veut faire de la musique.

Ce bruxellois représente parfaitement le genre d’artiste découvert par hasard au coin d’une rue ou dans le couloir de la gare centrale. Celui qui, sans prévenir, fait freiner le pas et vous attrape au passage. En plein centre de la capitale, Olivier s’est créé un espace de jeu libre et ouvert grâce auquel il nous propose ses performances.

C’est ici que la magie de la rue s’opère. Olivier nous fait revoir nos classiques rock avec des accents blues de Chicago. Sa « steel bar » en main, sa guitare transformée en lap steel guitare lui permet des arrangements inédits. L’harmonica l’accompagne de Muddy Waters revisité avec Baby please don’t go, à Jimmy Hendricks en passant par Mon petit chou de Bruxelles dont il est l’auteur.

Dans le froid de l’hiver qui approche, cette rencontre nous offre un peu de chaleur. J’ai les mains qui tapotent et les pieds qui dansent tous seuls.